contrails-moon
Contrails !

Mais comment çà se prononce ?

 

Pour le fun

Vous hésitez parfois sur la prononciation d'un terme aéronautique ? Pour vous tirer d'embarras voici quelques exemples dûment vérifiés. Si vous en avez d'autres, je les inclurai dans cette page. Mais attention, seules les prononciations avérées ont droit de cité !

Image courriel  Envoyer un message

 

Petit guide de prononciation amateure

A&P : "haie-yen-pi".
Désigne le mécanicien aéronautique américain ou sa licence. Bien préférable à "Ah-épais", qui fait un peu ringardos...

 

Bingelis : "bine-glisse".
Éviter "bine-geai-lisse", utilisé par votre serviteur pendant des années ! La honte ;-)
Prononciation attestée en 1998 par un chirurgien constructeur amateur et voltigeur de Lake Charles, Louisianne.
Tony Bingelis est le pape de la construction amateur aux Etats Unis. Ses quatre ouvrages sont les bibles de nombreux constructeurs amateurs dans le monde entier. Si vous construisez un avion de type standard, vous pouvez le suivre les yeux fermés. Ses livres ne couvrent toutefois pas les avion modernes type Glasair, Lancair, MCR.

 

FAA : "Haie-fa-ha".
Ne cherchez pas pourquoi. Personne ici ne dit "effet-haie"...
La FAA est la source d'inspiration de notre Aviation Civile, qui reprend ses textes, de façon souvent restrictive.

 

Glasair : "glace-air".
Voir leur site web. De glass fiber, fibre de verre.

 

Lancair : "lance-air".
Surtout pas "lank-air". C'est écrit en toutes lettres sur leur site. D'après son concepteur, Lance Niebauer. L'avion s'appelait au départ Lancer, mais il a du changer pour des raisons de propriété industrielle.

 

Mooney : "mou-ni".
Demandez à tous les anglo-saxons. De même, money se prononce "mot-ni". Et pas "monnaie", ça s'apprend au lycée ;-)
PS : money veut dire argent, et monnaie se dit currency.

 

Tomahawk : "Thomas-oc".
Pauvre PA 38, on lui dit souvent "tome-ahouaque". Remarquez, je n'ose évoquer son fabricant : "pipe-heure" ou "paille-peur" ?

Parfois "Traumahawk", en raison de ses qualités de vol disons... perfectibles ;-)

 

La NACA : "Le" NACA.
Vient de National Advisory Committee for Aeronautics. Un comité, c'est masculin, non ?
Devenu en 1958 "la" NASA. Mais là personne ne se trompe.
N.B. "Une" naca désigne une prise d'air dessinée selon les propositions du NACA. Peu de traînée, mais aussi faible récupération de la pression totale. Les rapports du NACA sont un trésor de savoir aérodynamique et technique.

 

By-pass : "bi-pass" ;-)
Très important si vous vous adressez à un mécanicien français. Ne vous hasardez pas à dire "baille-passe" dans un atelier, vous vous feriez mettre dehors ;-)

 

TEMSI : "temps-si"
De temps significatif. Prononciation par plusieurs météos de ma connaissance. Mais on entend si souvent "thème-si" ou "t'aime-psy" que bon, on pourrait instituer une tolérance...

 

CAVOK : "caveau-quai"
De Ceiling And Visibility Okay. Prononciation par les météos, les contrôleurs aériens et le Manuel du Pilote. Là aussi il y a tant de "kavoque" que la langue évoluera peut-être ?

Suivante  Plus sur "Okay"

 

Contrails ! : "Conn-trellz".
De CONdensation TRAILS, traînées de condensation.

 

Une mèche de 4 : "un foret de 4".
Une mèche c'est pour le bois. Je sais, ça n'ai rien à voir, mais notre ami Bruno m'a si souvent repris pendant la construction que je lui devais bien ça.
P 51
Bruno Ducreux, AERO Restauration Service, Aérodrome 21121 Darois, France :
entretien, réparation et restauration aviation générale et warbirds (P 51, T6, Corsair, P40, Spitfire, YAK 11, 9, 3)

 

Image courriel  Envoyer un message

 

© 2005-2017 Gilles Thesee
Dernière modification le
03-09-2016 à 12:42:00

HTML-Kit Button