contrails-moon
Contrails !
  1. Accueil
  2. Instruments
  3. Mesure du ROS

Contrails ! Mesure du ROS

 

ROS-mètre
photo GTH

Rapport d'ondes stationnaires

Pour une communication de qualité, la VHF d'un avion a besoin d'une antenne adaptée pour "rayonner" de façon optimale malgré les contraintes de l'installation sur l'appareil.

Toute antenne efficace en émission est adaptée à la réception.

Les spécialistes étudient le Rapport d'Ondes Stationnaires (ROS) qui permet de chiffrer et configurer l'installation radio.

 

Le ROS ?

Définition simplifiée

Un émetteur radio envoie un signal d'une certaine puissance vers l'antenne via une ligne coaxiale.

L'adaptation n'étant jamais parfaite, une partie de cette puissance n'est pas émise et revient vers l'émetteur.

ros
Doc GTH

On appelle puissance directe Pd ou incidente (Forward Power) la puissance que l’émetteur envoie vers l’antenne.

La puissance non émise est la puissance réfléchie Pr (Reverse Power).

À partir de ces puissances, on définit le ROS selon la formule ci-contre.

Le ROS varie de 1 (parfait, la puissance réfléchie est nulle) à l'infini (très mauvais, toute la puissance revient vers l'émetteur).

À quelques subtilités près, le ROS permet de quantifier l'adaptation d'une antenne et de sa ligne coaxiale.

 

Mesure du ROS

Pour mesurer le ROS, on intercale entre l'émetteur et l'antenne ou sa ligne, un wattmètre qui mesurera Pd et Pr pour différentes fréquences.

ros-mètre
Doc GTH

L'appareil est logiquement appelé ROS-mètre.

Où le placer ?

  Au plus près de l'antenne, il permet de définir l'adaptation de celle-ci.

Important pour l'amateur fabriquant ses antennes, qui peuvent égaler celles du commerce.

  Au plus près de l'émetteur, en lien avec la mesure précédente il permet de vérifier l'adaptation du coaxial et de ses raccords.

 

Un "bon" ROS n'implique pas forcément une émission parfaite

Une antenne très résistante transformera la puissance incidente en chaleur. Elle ne renverra quasiment rien, mais ne rayonnera rien non plus !

De même, une ligne avec beaucoup de pertes dissipera la puissance sans la transmettre. Le ROS indiqué sera bon — aucun retour — mais l'antenne ne recevra pas grand chose.

Comme dans toutes mesures physiques, faire preuve de bon sens !

 

Les appareils utilisés par Contrails !

Impédance

Les radios, leurs câbles et leurs antennes possèdent une impédance, qui caractérise la transmission des signaux électriques.

En aéronautique l'impédance des matériels est de 50 ohms (50 Ω)

 

Thruline Model 43

thruline
Photo GTH

Toujours produit par Bird Electronic Corp

Gammes adaptables par "bouchons" amovibles

Fonctionne sans piles

 

  •   Impédance : 50 Ω
  •   Gamme de puissance : 0,100 - 5 W
  •   Gammes de fréquence : 100 - 250 MHz
  •   Précision : ± 5% pleine échelle

 

Mesures de Pd et Pr successivement, en orientant le bouchon calibré dans le sens du signal mesuré.

 


NAUS 3

naus
Photo GTH

Matériel réputé bien que d'ancienne génération, produit par la vénérable maison munichoise Rohde & Schwartz.

 

  •   Impédance : 50 Ω
  •   Gammes de puissance : 0,002 - 34 W
  •   Gammes de fréquence : 25 - 1000 MHz
  •   Précision : ≤ ± 3% lecture + 2% pleine échelle
  •   Lecture simultanée de Pd et Pr
  •   Alimentation : 5 piles R20

 

graphique
© Rohde & Schwartz
graphique
Photo GTH

Tête de mesure mobile.

 

Le sens de branchement est indifférent.

 

Au dos de l'appareil un graphique pour déterminer le ROS sans calculs.

 


 

Pour en savoir plus

 

Sites des fabricants

 

Documentation technique

 

Image courriel  Réagir à cet article

 

© 2019 Gilles Thesee
Dernière modification le
09-01-2019 à 17:40:22

HTML-Kit Button