contrails-moon
Contrails !
  1. Accueil
  2. Moteur
  3. Mise à l'air libre

Contrails ! Mise à l'air libre réservoir

Pression dynamique
Photo GTH

 

Assurer le débit de carburant

Le carburant ne sortira du réservoir que si celui-ci autorise une entrée d'air sans restriction. Une bonne solution consiste à pressuriser légèrement le réservoir par la pression totale.

Pour répondre à une récente question, voici quelques réflexions sur des méthodes éprouvées.

 

Mise à l'air par le bouchon

bouchon percé
Dessin GTH

Le trou dans le bouchon

C'est le montage de base, très fréquent sur les véhicules terrestres (auto, moto) et les avions rustiques.
Le bouchon du réservoir est percé d'un petit trou.

Ce montage s'accompagne souvent d'un tube de trop-plein s'ouvrant au col du bouchon.

L'inspection du trou de mise à l'air libre fait partie de la visite prévol.

 

Trou + tube de Pitot

surpression
Dessin GTH

Pour faciliter la prise de carburant, on peut munir le bouchon d'un petit tube de Pitot pour assurer une pression légèrement positive.

Au remontage après un plein d'essence, il faut s'assurer que le Pitot est bien orienté face au vent relatif. En cas d'erreur le réservoir serait en dépression, avec risque de panne.

Ce système ne marche que si le réservoir n'a pas d'autre communication avec l'atmosphère.

 

 

Tube de mise à l'air libre

Minimiser les pertes de carburant

Une manière répandue de minimiser les pertes de carburant consiste à adopter un tube de mise à l'air libre.

L'extrémité du tube est à l'avant du réservoir, au point le plus haut. Pour faciliter le débit de carburant, l'autre extrémité est dirigée face au vent relatif.

Avant d'utiliser cette méthode, assurez-vous que le réservoir envisagé peut supporter sans dommage la surpression permanente ainsi générée.

Comme dans tous les montages avec pressurisation du réservoir, le bouchon doit être étanche.

Des précautions doivent être prises pour éviter l'obstruction par les insectes, la glace etc.

 

Descente

descente
Dessin GTH

Lors d'une descente (assiette à piquer), l'extrémité du tube est plongée dans le carburant, mais la pression dynamique s'exerçant dans le tube empêche le carburant de s'introduire trop loin.

Lors du retour à l'assiette de palier, le débit dans le tube, égal au débit de carburant instantané, repousse le carburant en direction du réservoir.

 

 

Montée

montée
Dessin GTH

 

Lors du décollage et en montée (assiette à cabrer), le tube de mise à l'air libre ne plonge pas dans le carburant, interdisant toute sortie.

 

Remarques

La sortie du tube doit être orientée vers le bas pour évacuer le trop-plein et les faibles quantités de carburant qui s'échapperont lors de certains changements d'attitude.

Le passage de l'air doit être possible dans les deux sens sous peine de déformations.

Le tube de mise à l'air libre peut aussi cheminer à l'extérieur, au-dessus du réservoir, pour diminuer le nombre de perçages et la pénétration de carburant.
Mais alors le tube ne joue plus son rôle de trop-plein.

Si la tenue mécanique du réservoir ne permet pas la légère surpression, le tube de Pitot peut être remplacé par un simple tube orienté vers le bas, qui subira alors la pression statique.

La fixation du tube doit être très sûre.

 

 

Image courriel  Réagir à cette page Web

 

Precedente   Précédente      
© 2005-2017 Gilles Thesee
Dernière modification le
28-12-2013 à 23:01:30

HTML-Kit Button