contrails-moon
Contrails !
  1. Accueil
  2. Moteur
  3. Flotteurs carbu Bing 64

Contrails ! Flotteurs carbu Bing 64

équipage mobile pointeau
Photo GTH

 

Une panne inédite

Un petit topo sur une panne du carburateur Bing 64 non documentée à notre connaissance, avec les mesures correctives adoptées.

 

Petit Carb refresh

La cuve à niveau constant

cuve
Doc GTH


Un carburateur aspire l'essence depuis la cuve, qui doit maintenir un niveau précis grâce un (des) flotteur(s) et un pointeau.

Le flotteur (en gris), en montant ou descendant pour suivre le niveau dans la cuve, ferme ou ouvre respectivement l'arrivée d'essence grâce au pointeau (jaune clair).

Le niveau dans la cuve est ainsi maintenu constant.

 

Le Bing 64

Flotteurs & fourchette
Doc GTH

 

Le carburateur Bing 64 possède deux flotteurs (2) coulissant sur des tiges-guides traversant les douilles (5).

Ils actionnent le pointeau (3) retenu par l'épingle (4), par l'intermédiaire d'une fourchette en laiton (8) munie de deux bras en L (7) s'appuyant sur les taquets (6).

C'est le réglage de ces bras qui permet d'ajuster le niveau de cuve.

 

fourchette
Doc GTH

 

Vue de profil, la fourchette et ses bras qui prennent appui sur le taquet des flotteurs.

On aperçoit à droite, la partie inférieure du pointeau commandé par la fourchette.

Noter également l'extrémité de l'axe de la fourchette. Une des extrémités est cannelée, il convient de le chasser par l'autre côté en cas de démontage.

 

 

Dépannage dans la verte

Les faits

A l'arrivée au parking d'un petit terrain, le moteur cale avant la coupure de l'allumage, éveillant quelques interrogations. Deux jours après, impossible de démarrer.

La recherche de panne s'oriente vers le noyage du moteur. Mais quel carbu est en cause ?

Le débranchement de la durite de trop-plein permet de l'identifier.
L'inspection des flotteurs, de la fourchette, du pointeau et du niveau ne révèle aucune anomalie.

Au remontage, le moteur fonctionne normalement au point fixe, mais cale à nouveau après roulage au sol.

Flotteurs & fourchette
Doc GTH

Après reconstitution, les soupçons se portent sur les évolutions serrées au sol, qui influencent la richesse.

Quelque chose ne va pas dans le fonctionnement des flotteurs et de la fourchette.

Une inspection plus soignée révèle alors que pour une certaine orientation des flotteurs, la fourchette dont les bras semblaient parallèles, peut se dégager des taquets des flotteurs.

 

 

parallèlisme
Doc GTH

Des mesures très précises indiquent une certaine convergence des bras dans deux plans, rapprochant légèrement les extrémités et permettant juste le passage entre les taquets.

Le parallèlisme des bras est alors rectifié, avec une légère tendance à diverger pour augmenter leur écartement au niveau des flotteurs.

Après des essais poussés au sol, le vol de retour se passe sans encombre.

A chaque visite des carbus l'écartement des bras de la fourchette est maintenant contrôlé.

 

 

Scénario

Reconstitution

Nous proposons ici un mécanisme probable de la panne.

Sur ces coupes de la cuve à niveau constant, les deux flotteurs et leurs taquets agissent sur les deux bras en L de la fourchette.

Dans notre cas d'étude, les deux bras sont légèrement convergents, leurs extrémités un peu trop proches ne siègent pas parfaitement sur les taquets des flotteurs.

Niveau normal

niveau normal
Doc GTH

 

Les deux flotteurs sont au niveau nominal. Poussée par les taquets, la fourchette mobile ferme le pointeau. Le niveau se maintient dans la cuve.

Notons que le bras de droite est un peu "limite" sur le taquet du flotteur droit.

 

Virage au sol

le niveau s'incline
Doc GTH


 

Évolution très serrée au sol (ou dérapage violent en vol !). Le niveau s'incline, l'un des flotteur descend, l'autre monte.

Le bras de droite s'échappe du taquet, le flotteur rejoint la surface.

 

Et Glou...

 

moteur noyé
Doc GTH

Retour à l'horizontale. Le flotteur de droite ne peut plus agir sur le bras du levier, il flotte en surface.

L'autre flotteur seul ne suffit plus à soulever le levier. Pire, le taquet du flotteur libéré peut bloquer le mouvement de la fourchette vers le haut.

Le pointeau ne se ferme plus, l'essence arrive sans contrôle dans la cuve et noie le moteur.

 

 

À quoi ça ressemble

Essayer de piger...

fourchette pointeau
Doc GTH


Lors du démontage ou du remontage du carbu, il est facile de déformer la fourchette sans s'en rendre compte.

La confection d'une petite pige peut s'avérer intéressante pour contrôler les bras in situ.

 

Dans le plan horizontal

bras vus de dessous
Doc GTH

 

Ne pas se fier à ces clichés : le grand angle déforme la perspective. C'est vraiment l'écartement des bras qui compte.

Comme on peut le voir, il s'agit ici du carburateur gauche d'un Rotax 914, reconnaissable à son potentiomètre de position du papillon.

 

Dans le plan vertical

bras de face
Doc GTH

 

Là encore, utilisation de la pige ou du pied à coulisse pour s'assurer que les bras ne pourront jamais passer entre les taquets des flotteurs.

 

 

Pour en savoir plus

Carburateurs Bing

website logo   Bing International

 

Le site officiel Rotax

website logo   Fly Rotax

 

Rotax en France

website logo   Le site AVIREX

 

Image courriel  Réagir à cette page Web

 

Precedente   Précédente      
© 2005-2017 Gilles Thesee
Dernière modification le
19-08-2016 à 12:29:14

HTML-Kit Button